La coloc'

La coloc', c'est chouette, on s'amuse bien. On est 6, on est dans une maison, avec double garage, cave et jardin, deux étages, le tout dans une espèce de petit hameau caché derrière un grand portail électrique. C'est un peu comme un petit village à part, avec les enfants qui piaillent entre les maisons, les vieux voisins ronchons qui protestent dès qu'on fait un barbecue ou qu'on fait un soupçon de bruit après 21h, la famille de l'autre côté où quelqu'un joue toujours les mêmes morceaux au piano, la maison plus loin où il y a une nouvelle coloc' (ceux qui nous empruntent la commande du portail et qui partent avec, en oubliant de nous la rendre), et puis les instructions de sonner au 15 si jamais on a besoin de quelqu'un pour une réparation. Y'a aussi le chat des anciens locataires de notre maison, qui a été adopté par les voisins d'en face, mais qui passe son temps devant la porte, la fenêtre, les porte-fenêtres à nous regarder d'un air implorant pour qu'on le laisse entrer. Si jamais on laisse une de ces ouvertures entrebâillée, alors il se précipite sous le lit de Carotte (au 2ème) ou on le retrouve allongé dans le fauteuil -le plus confortable, les chats ayant un détecteur-à-siège-le-plus-confortable naturel.

Carotte, c'est une des coloc', elle est petite aïe pas taper!, vive, et elle est orange (cheveux) et verte (vêtements). C'est donc Carotte. Elle est allergique aux chats, c'est pour ça qu'elle apprécie particulièrement qu'on doive en déloger de sous son lit. Elle saute dans tous les sens, elle est toujours gaie, speed, kitch, bref, elle est adorable. Et elle cuisine super bien les plats italiens.

Dans la coloc', il y a aussi Beulette. Beulette, c'est un jeune homme sensible et facilement choquable. Il faut pas dire des choses qui risquent de le faire rougir, sinon il va s’enfuir dans son terrier et on ne verra plus pendant 15 jours. Beulette est serviable, il aime les grenouilles -il en a 4-, les capucines et les plantes en général. C'est lui qui s'occupe du jardin, il a déplacé le lilas, planté des framboisiers importés du Jura, et il écoute de la musique bizarre. Beulette, il aime bien la bière, et ça tombe bien, parce que nous avons...

... le brasseur. Le brasseur, c'est un scientifique-rêveur-savant fou qui sait cuisiner, monter des murs, faire de la bière, et bidouiller un ordinateur. Il a des T-shirts avec des messages fun.

Il vit avec la p'tit' elfe (de la forêt). De la même taille que Carotte, le lutin (la lutine?) est enjouée, babillarde, mais faut pas trop attendre d'elle au réveil. Et puis faut pas la mettre de mauvaise humeur, je crois qu'elle mord. Elle aime la cuisine asiatique, faire des collages bizarres avec tout et n'importe quoi, et les posters que j'aime pas.

On a aussi notre victime officielle, le roux (bon oki, blond vénitien) dont on dit toujours du mal quand il a le dos tournée. C'est un bouc émissaire parfait. On le voit pas trop souvent, il passe beaucoup de temps avec sa copine, il aime les jeux en ligne, et il paraît qu'il faut pas le lancer dans des conversations trop sérieuses, sinon on y passe la nuit.

On a aussi Raoul et Robert (Robert, Bob, Bobby, donc Dylan-Lapointe), deux adorables plantes vertes, qui prennent un peu d'eau et pas trop de place.

Dans l'ensemble, la coloc', elle est plutôt chouette.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.maicalya.fr/?trackback/922

Fil des commentaires de ce billet