Paris, je t'aime

Paris... une porte cochère, un murmure furtif, deux mains qui glissent. Paris, combien d'amours fugitifs as-tu eu ainsi l'occasion d'accueillir?

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.maicalya.fr/?trackback/874

Fil des commentaires de ce billet