Flappyness

J'ai remarqué sur le blog de plusieurs amis une super expression: "je vais bien, tout va bien..."

Mais là  où eux faisaient de l’auto persuasion, moi, ce serait plus du... cynisme?

Ma vie... on commence par le simple: un dossier à  l’école sur l’année qui me rend malade... Malade, je veux dire, y penser me donne envie de pleurer... Mais non, nous n’avons aucune pression sur ce travail... je cite le responsable du projet: "la pression, c’est vous qui vous la mettez..." Je maintiens que donner à  ce dossier une note qui vaut plus de 10% de la moyenne de l’année... c’est nous mettre la pression. Mais... je vais bien, tout va bien...

On complique...? Mon ex... Après avoir essayé de me faire du chantage pour que je lui revienne, il essaie maintenant doublier notre relation... "Que 10 mois, ça valait pas le coup d’être vécu..." Merci de cette appréciation pleine de douleur certes, mais aussi... profondément blessante. Moi aussi je cherche à  faire mal à  mes proches quand je me sens mal... N’empêche qu’il y arrive mieux que moi, et en plus... moi c’est conscient, donc j’essaie de me contrôler... lui, j’en doute. Après avoir reçu de trois sources différentes le même avis, je me suis enfin décidée à  ne plus lui parler pendant un moment. Je vais bien, tout va bien...

On complique encore? L’homme parfait ;) Ben je l’ai rencontré, et je suis même pas capable d’en tomber amoureuse! Les verdicts que j’ai reçus:

- "Si aucun des deux ne convient [sous-entendu: l’ex et le potentiel], va chercher un troisième..." Merci ma sœur.

- "Euh... tu ne crois pas que c’est un peu tôt pour chercher un autre mec?" Merci ma mère.

- "De toute façon, vous deux, je ne vous vois pas amoureux." Merci mon amie.

- "Tu dis qu’il est parfait... C’est pas tout simplement qu’il est différent?" Merci mon autre amie.

- "Moi, l’homme parfait? Mais elle est folle cette nana! Et de toute façon je suis persuadée que nous ne serons jamais ensemble..." Merci mon ange.

Je vais bien, tout va bien.

Moi, on me reproche d’écouter trop les gens... et de pas m’écouter moi ;) Et moi, je me dis... des choses horribles et pessimistes^^ Que j’ai peur de l’amour, merci mon ex, et que ça me bloque... Que je suis dans un état second d’automate, et j’espère que ça va passer... Je vais bien, tout va bien...

Et je n’ai même pas réussi à prendre à Hélène son titre... Pfff...

 

Commentaires

1. Le vendredi, juin 4 2004, 18:37 par Héléonie
Cest que je my accroche à  mon titre, toi en ce moment tu as la pratique, moi le titre seulement, alors jy suis fixée (avec de la super glue au moins ^^)Et oui, je tai fais un de ces commentaires que tu cites. Je suis désolée si ça tas blessé. Jai la sale habitude de dire ce que je pense, pas ce que lautre désire entendre... Cependant, je peux et souhaite de tout coeur me tromper, et puis ça ne doit pas tempêcher de vivre cette relation avec bonheur et en espérant plus. En tout cas, tu sais également avec quel oeil je la vois : positive !gros bisous
2. Le vendredi, juin 4 2004, 18:37 par Lilly
Merci... ca ma pas blessé je te rassure, cest juste que ça maide pas à  me remonter le moral ;)Lilly
3. Le vendredi, juin 4 2004, 18:38 par Clatelle
heu...cest moi lautre amie???? En tout cas g crois bien avoir dit un truc approchant. Je suis désolée que ça tai autant remuée et je men excuse.Jessaie de taider comme je peux mais jai limpression quon tourne en rond. Je crois quà  ce stade tu as tous les éléments en main. Cest facile à  dire je sais... (je devrais dailleurs commencer par lappliquer à  moi même! lol).Tu connais déjà  mon avis: cest quelquun de bien, profites-en au jour le jour et bientà´t tu y verras plus clair.Bye
4. Le vendredi, juin 4 2004, 18:38 par Kaoru
C juste une intime conviction que jai....jespere ardemment me tromper...
5. Le vendredi, juin 4 2004, 18:38 par Fulcanelli
Le troisième homme ? Je serais plutôt du genre extraterrestre. Guidé par des ondes mystérieuses. Jaime bien ton témoignage, on sent une sincérité. Lamour nest pas une chose aisée. Quand on croit le saisir, on ne se rend pas compte que ce nest plus de lamour et quand on sen désaisait, alors on comprend quon peut le chercher.